Shop Mobile More Submit  Join Login
About Literature / Professional Core Member FrantzMale/France Groups :iconnotreforteressebrule: NotreForteresseBrule
OurFortressIsBurning
Recent Activity
Deviant for 6 Years
2 Week Core Membership:
Given by wordeea
Statistics 685 Deviations 43,139 Comments 85,063 Pageviews

Newest Deviations

GIFT FOR FRIENDS

:iconfigueline::iconpsychasthenique::iconhalcyonshores::iconwordeea::iconamanda-graham::iconthelunalily::icondameodessa::iconshebledgreenink::iconnahuask::iconalittlebitdreamer::iconunspecifiedunknown::iconnaikki:


SONNET D'UNE NUIT DE MORTSonnnet d'une nuit de mort
À ma chère France...
Lune
Luit,
Brune
Fuit !
Une
Nuit,
Rune
Nuit.
Orne
Morne
Plut...
Forte
Plus
Morte.
Frantz, June 2012
L'OMBRE I - SHADOW I (+ audio reading)
(English adaptation below) version audio ici
Pour Neura
L'ombre I
Quand vous verrais-je au sortir des songes et des tombes il ne reste que des lisières
Frangées d'or et d'herbe coupez vos désirs d'au-delà lorsque l'écume affolée efface la tempête et
Si vos yeux glacés sur mes mains stupéfaites j'aurai voulu vos chants sous des feux de
Tambours et l'ombre de vos danses enroulée sur mes cuisses un éclat de vermeil la
Ménade mâchant le coeur de nos combats des tonnes de serpents silencieux sur le sol et la crête
Des dunes rayée d'horizon morne votre bouche à la lune reste la nuit vacante et mes rêves
Blanchis l'automne est déjà là dans les pétales fauves et les pleurs oubliés
Frantz, octobre 2011
...............................................................................................................................................................
For Neura
Shadow I
When will I s
GODS OR RAVENS - LES DIEUX OU LES CORBEAUXShe swallowed her words
in the darkness of a bare
prison of stone.
She summoned the lilies
in the air, heavy
with evening.
Whitened by foam
the edges of her dress
thorn torn, from digging with
her hands into the sky’s eternity,
the tomb that the sea
- the sea.. – refused her,
she hurried to the steep shores, alight
with golden blue, dawn-hued,
and the hollow of her heart
- vacuous ether between gods and ravens -
thwarted by suicide,
turned to the North;
a ship
the wind
and the Ocean at night.
French original version
Elle mâchait ses mots dans la pénombre d'une prison nue de pierre elle appelait les lys dans l'air long du soir blanchie d'écume aux rebords de sa robe égratignée de roses jusqu'à creuser à main nue dans l'éternité du ciel le tombeau que la mer refusait la mer elle accourait aux rives accores éclair d'or bleu ourlé d'aurore et le creux des cœurs dans un vide d'éther entre les Dieux et les corbeaux déçue de suicide elle scanda le Nord un navire et le vent et
DEAD GREEN
My spring died in your eyes
Frantz, february 7, 2012
GHOSTEDTo Mandy
Ghosted
What are you feeling
From thy emerald's ramparts
Ghosted by the mist
Frantz, June 2012
UN MILLIER DE PETALES - A THOUSAND PETALSJe t'offre la pluie
Pluie douce de pétales
Pétales de roses
Et sur ton perron
Perron de lune et de lys
Lys pâle fleur noble
Je suis là ce soir
Ce soir je t'offre un déluge
- Déluge de roses.
I offer you the rain
Rain of soft petals
Petals of roses
And on your perron
Perron of the moon and lily
Lily flower pale and noble
I'm here tonight
Tonight I offer you a deluge
- Deluge of roses.

Frantz,  January, 19,  2011.
AU-DELA - BEYONDFree English adaptation below
                                       À Dame Odessa
Au-delà
Sombre au-delà de la mer morne
Frantz, avril 2012
.........................................................................................
                                     For Dame Odessa
Beyond
Sinking beyond the bleak black sea
Frantz, april 2012.
COMPTINE DE CIELComptine de Ciel
Pour Asyia
Nous l'avions trouvée
Au fond d'un cratère
Au sein de la terre
Sombre, épouvantée
J'eusse voulu être
Ce qui lui manquait
Ami ou laquais
L'encre de sa lettre
Grimpant à l'échelle
Ne parlant jamais
Dans le ciel mauvais
Cherchant ses deux ailes
Déesse de pierre
Elle murmura
« Bien. La mort m'aura
Si je reste », fière
Ne voulant l'entendre
Malgré ses pleurs froids
Je me tins là, coi
Inutile et tendre
Aussi l'emmenais-je
Sur le plus haut pic
Elle cria « chic »
En voyant la neige
Et j'ai ressenti
Quelque grand frisson
Le ciel, sa maison
Me l'avait repris
Frantz, juillet 2012
"Ciel" est un personnage créé par Asyia - "Ciel" is a caracter created by Asyia
SHIROI HA - A FUNERAL (poetry) by lombregrise UNE SOURCEElle rêve un peu
sous les étoiles éteintes
une source chante
Frantz, octobre 2012
The aether weaverOn the web there is
a young fairy
transforming words
into moon
fragments
Sur la toile il y a
une jeune fée
qui transforme les mots
en éclats de
lune

Frantz, april 2013 / Happy birthday Zean :rose:
.diaspora c0smique. (poesie + audio) by lombregrise

FLAG COUNTER OF HELL

SINCE FEBRUARY 21, 2012

Free counters!


Free counters!

Visitors

:iconjog5:
jog5
Aug 28, 2015
1:57 pm
:iconezramauve:
EzraMauve
Aug 27, 2015
2:35 pm
:iconsaiun:
saiun
Aug 26, 2015
7:01 pm
:iconcamisolee:
camisolee
Aug 21, 2015
6:57 am
:iconbb-savou:
BB-Savou
Aug 20, 2015
2:21 am

Journal History

GRAYSHADOW'S 45

Journal Entry: Sun May 31, 2015, 7:06 AM


Photographes // Photographs 

Recede Out Of Sight by Inextremiss
loving the sea by elle-cannelle

The Misty Mountains by SheWalksInSilence

The unholy belief by Inextremiss

the dark world by emptyredhead

Dark Matter by Inextremiss

Death Of A Physics Student by Steppenwolff

Into the Gloom.. by Harpyimages

a woman who looked into an abyss too long by Greyguardian

Kashmere by RickB500

IMBUE #2 by K-E-I-T

... by apalkin

L'Enfant et la Mer by atelier-de-figueline

Catacombes VI by Herculanum

.even the gods. by naikki

The Three Norns by SheWalksInSilence

La beaute du Diable by Herculanum




See you

:iconnotreforteressebrule:



deviantID

lombregrise's Profile Picture
lombregrise
Frantz
Artist | Professional | Literature
France
Current Residence: France
Favourite genre of music: Metal - Celtic - Pagan - Classic
Favourite photographer: some in DA
Favourite style of art: Poetry, Photography
Operating System: Mac
MP3 player of choice: IPOD
Favourite cartoon character: Wile E. Coyote
Personal Quote: "On se suicide toujours trop tard." "You always kill yourself too late" - Cioran

Founder of

:iconnotreforteressebrule: poésie francophone / english poetry - photos.

:iconthe-5elements: images and words about the five elements.


Admin in :

:iconfranceofficiel: les francophones de DA - tout médium

:iconfrenchconnexion: les francophones de DA - tout médium

:icondevfr: les francophones de DA - tout medium

:iconpoets-and-warriors: poetry, scars, memories.

:iconminimalit: Micro poetry! An excellent exercise, come!

:iconmulthaiku: Genre-based haikus (horror, scifi, humor...)
Interests

FEATURES: 

71%
12 deviants said That's ok with the new system
29%
5 deviants said Keep writing a message under the dev

Groups

Shoutbox

Gruuumsh:icongruuumsh:
Merci pour le fav !
Fri Jun 5, 2015, 11:04 AM
lombregrise:iconlombregrise:
:D
Fri Mar 13, 2015, 11:13 PM
wordeea:iconwordeea:
;) - (je blague plus bas, hein :) )
Mon Feb 9, 2015, 7:22 AM
wordeea:iconwordeea:
mais putainlavacje tu vas l'écouter mon lien , oui ??
Sun Feb 8, 2015, 8:22 PM
wordeea:iconwordeea:
www.youtube.com/watch?v=EFe8tH… - ptit accent acadien ;)
Tue Aug 12, 2014, 11:24 AM
Nobody

Comments


Add a Comment:
 
:iconlidiarossana:
LidiaRossana Featured By Owner Aug 12, 2015
Merci Frantz :)
Reply
(1 Reply)
:icongrisbrouille:
GrisBrouille Featured By Owner Jul 30, 2015  Hobbyist General Artist
Avec presqu'un an de retard, merci pour le :+fav: de A la tombee de la nuit :)
Reply
(1 Reply)
:iconsylveryfox:
SylveryFox Featured By Owner Edited Jul 26, 2015  Hobbyist Photographer
Rhââââââ, je suis à la bourre, je rentre tout juste de l'apéro! :la:

HAPPY BIDET BRO' DES TENEBRES HUMIDES DU VIDE NOIR DE LA MORT NULLE! :#1:

:horns: youtu.be/kxMzhhYPD8A :horns:
:headbang: Headbang Revamp :headbang::la: Rock on Grindcore Emoticon :iconfartexplosionplz:Headbanging Revamp Its RoxXx:eagerfart: :headbangrevamped: :sparta: 
Reply
(1 Reply)
:iconhyneige:
hyneige Featured By Owner Jul 25, 2015  Hobbyist General Artist
Bon anniversaire Frantz!

Nous flottons entre le conscient et l’inconscient

Et nous créons pour être un peu moins déficients.

Nous voguons entre réel et l’imaginaire,

Du monde, gonflant la voile de l’ordinaire.

Quand nous nous pensions un en notre unicité,

Peut-être y étions-nous en multiplicité?

Nous oscillons de souvenirs en espérance,

Mais c’est toujours sur le chemin de nos errances.

Le miroir n’est que reflet du moi inconnu

Où notre vérité n’est jamais reconnue.

La lumière qui dans le matin nous enserre,

Au crépuscule n’effleure qu’un ossuaire.

La nudité d’un sein est plus lourde d’un sens

Quand l’abandon des corps n’est plus que ce non-sens.

Quand, malgré tout, l’amour nous grise et nous enflamme,

L’habit n’est approprié qu’en dénudant l’âme.

Un peu de notre temps avait été collé

Sur ces parchemins jaunis et étiolés.

Ne créons-nous pas ces mondes dont nous rêvons

En rêvant tous ces possibles que nous étions?

Dans ces volutes de folies qui nous étreignent,

Il nous faut attendre que nos ombres s’éteignent.

Tous nos cris, qui ont créé ce monde maudit,

Ont aussi créé ces dieux qui nous ont maudits.

Les châteaux sont les tombeaux des égos à naître;

Les agneaux n’y ont-ils pas dévoré leurs maîtres?

La porte ouvrait sur un temps de non-temps souillé,

Là où la mer et le ciel venaient se noyer.

Une ombre court parmi les tombes son silence,

Une épée dresse hurlante son indifférence.

Dans le cimetière abandonné aux pourceaux,

Le tombeau a sa pierre éclatée en morceaux.

Des ruines dorment en la brume qui les dore,

Juste là où un vieux pommier fleurit encore.

Nous sommes ces naïfs se croyant conquérants

D’un monde qui nous est à peine tolérant.

Pourquoi tenir tant à notre chair vieillissante,

Qu’à la fin les vers dévoreront pourrissante?

Les châteaux ne sont que les donjons des égos

Où la gloire sert d’oubliettes aux héros.

Nés en une création que nul dieu n’achève,

Nous sommes marionnettes pendues à nos rêves.

Écoutez frissonner vos ailes jamais eues,

À ce vent traître et sournois de l’inattendu!

Tant de spectres de tous ces passés à nous tendre

Leurs mains squelettes sur le radeau des méandres

Où la musique se fait promesse et frissons

Enveloppant le fer à vif de leurs hameçons.

Nous voguons entre réel et l’imaginaire,

Du monde, gonflant la voile de l’ordinaire.

Nous flottons entre le conscient et l’inconscient

Et nous créons pour être un peu moins déficients.

Reply
(1 Reply)
:iconatelier-de-figueline:
Vieillir, c'est le seul moyen que l'on ait trouvé pour vivre longtemps !!
Un an de plus, ce n'est rien... l'essentiel est que tu l'aies bien employé :D
Joyeux anniversaire :kiss: :hug:
Reply
(1 Reply)
Add a Comment: